Les 7 plus gros risques de contamination à la maison

Les 7 plus gros risques de contamination à la maison

Vous pensez que les toilettes publiques ou encore les poignées de mains sont les gestes ou endroits les plus sales, n’est ce pas ?  Attraper une grippe ou pire à cause d’une poignée de main… Êtes-vous sûrs que chez vous, vous serez exposés à moins de risques ? On a déjà tous tenté au moins une fois d’appliquer la règle des « 5-secondes » où l’on considère qu’un aliment tombé par terre moins de 5 secondes n’est pas contaminé. Que ne ferions-nous pas pour déculpabiliser !

D’après le rapport en 2003 de l’Organisation Mondiale de la Santé, 40% des cas d’intoxication alimentaires relevés en Europe proviennent du domicile de particuliers. En revanche, il n’est pas nécessaire de devenir paranoïaque des germes pour garder une maison propre. Tandis qu’une maison propre de manière générale peut être importante pour votre tranquillité d’esprit, se concentrer sur les points stratégiques où les germes se développent plus facilement pourrait effectivement se révéler plus efficace pour réduire les risques de contamination.

 

plandetravail_5secondrules

1. Cuisine: la contamination croisée entre les éponges et les planches à découper

C’est probablement le premier endroit où vous vous rendez une fois rentrés à la maison pour grignoter un petit encas. Faites attention à l’espace utilisé pour préparer votre repas, par exemple le plan de travail et la planche à découper.

A chaque fois que vous y préparez quelque chose, passez un petit coup sur les surfaces utilisées afin d’éviter d’en faire une source de contamination. La contamination croisée est le procédé de transfert de bactéries d’une chose à une autre – et il y a beaucoup d’opportunités de contamination dans votre cuisine.

Le saviez-vous ?

  • Quand vous lavez ou essuyez votre vaisselle, vous pouvez effectivement faciliter la propagation des bactéries
  • Chiffons et éponges sont les objets les plus sales de votre maison
  • Une recherche de l’Université d’Arizona révèle qu’une éponge peut contenir 400 fois plus de bactéries au cm2 que la cuvette des toilettes
  • Vous pouvez prolonger la durée de vie de votre éponge grâce à un passage au micro-onde à haute température pendant 30 secondes après utilisation (assurez-vous qu’elle soit mouillée afin qu’elle ne prenne pas feu !)

2. L’évier de la cuisine

Vous pensez peut être que la quantité d’agents actifs des produits nettoyants qui coulent dans votre bonde contribue à le nettoyer – mais c’est faux. La plupart d’entre nous ne rince pas complètement l’évier après l’avoir utilisé, ce qui signifie que de petits morceaux de nourriture ou de saletés peuvent stagner dans un environnement humide pendant une période prolongée – conduisant à une accumulation potentielle et qui peut développer la bactérie E-coli ou la Salmonelle.

Les déchets et la saleté alimentaire peut également stagner dans le coude en U sous l’évier – un endroit chaud et humide de surcroît. Assurez-vous de désinfecter votre bonde et votre siphon régulièrement – et pas seulement avec du savon !

3. Télécommandes, téléphones et claviers

Vous connaissez probablement le potentiel risque pour la santé que pose le téléphone mobile, mais avez-vous appliqué cette logique à d’autres objets électroniques avec qui vous êtes fréquemment en contact ? Nettoyez votre clavier, votre télécommande et vos interrupteurs à l’aide de lingettes antibactériennes aussi souvent que vous le pouvez pour éviter l’accumulation de germes.

lavagemains_5secondrules

4. Qui est à blâmer pour toutes ces germes … Vous ou vos mains ?

Vous êtes le grand coupable de la propagation des germes chez vous. Les habitants de la maison (animaux compris) sont coupables d’apporter plusieurs millions de germes. Vous n’y pouvez pas grand chose… les bactéries sont partout : poignées de porte, robinets, interrupteurs, …

Une bactérie peut survivre jusqu’à 24 heures. Rappelez-vous de nettoyer vos mains surtout après avoir fréquenté un lieu public – frottez pendant plus de 3 secondes.

Le saviez-vous ?

  • Une étude de l’Université du Michigan a relevé que 95 % ne se lavent pas les mains assez longtemps ce qui ne tue pas les germes
  • Lavez vos mains au minimum pendant 20 secondes (moins de la moitié des Français le font)
  • N’oubliez pas de les sécher correctement, les bactéries se reproduisent 500 fois plus vite sur des mains mouillées
  • Insistez sur vos paumes de mains et vos ongles

5. Les serviettes

Les serviettes, peu importe qu’elles soient dans la cuisine ou dans la salle de bain, peuvent être une plaque tournante de germes : empilées sur le sol, non lavées pendant des semaines, … Pensez aussi à l’emplacement – des conditions chaudes, humides et même sombres – dans la salle de bain forment un engrais à bactéries.

Le saviez-vous ?

  • Les serviettes collectent les cellules mortes de la peau dans l’humidité alors changez-les au moins une fois par semaine ou plus, selon votre utilisation. Vaporiser de vinaigre blanc vos serviettes pourra aider au pré-lavage
  • Gants de toilette et tapis de bain sont également à surveiller – l’acné se répend via vos accessoires de bain par exemple
  • Bien étendre vos serviettes sur un portant ou un crochet afin qu’elles sèchent correctement

brosseàdent_5secondrules

6. Les toilettes : tirer la chasse = brise de fontaine

Cela peut paraître surprenant mais les toilettes sont généralement un lieu propre et hygiénique. Beaucoup de gens s’attardent sur le siège des toilettes et au final, en font l’endroit le plus propre de la maison (grâce aussi à la matière des toilettes en céramique, froid et lisse, qui n’est pas un endroit propice au développement des bactéries). Mais concentrons-nous sur l’objet du délit : la chasse d’eau !

Le saviez-vous : une étude de l’Université de New York a montré que les particules moléculaires sont projetées dans l’air lorsque la chasse est tirée et atterrissent jusqu’à 6 mètres autour des toilettes. Ce chiffre en tête, nous vous recommandons de déplacer ou de nettoyer régulièrement votre brosse à dents…

draps_5secondrules

7. La chambre : changez-vous vos draps assez souvent ?

Les draps ne devraient pas être un “sanctuaire” ! D’après un sondage du Women’s Health (célèbre magazine féminin en Angleterre), 32 % des lecteurs changent leurs draps 2 fois par mois et 16% seulement une fois par mois. Si vous faites partie de ces deux catégories, votre lit pourrait être saturé de plusieurs millions de cellules mortes, de sécrétions de fluides, de sueur et d’huile que nous déposons lorsque nous dormons – chaque nuit, le corps humain évacue un demi-litre de sueur. Ces déchets organiques, laissés sur les draps, attirent les acariens et peuvent provoquer des allergies, de l’asthme, des rhinites et autres réactions.

Le saviez-vous ?

  • Le linge de lit devrait être changé au moins une fois par semaine et lavé à 60°

→ Cela permet d’éviter un environnement attractif pour les acariens et les punaises de lit

  • Passer l’aspirateur sur votre matelas aidera également à éliminer les puces de lit et autres acariens

→ Pensez à la stérilisation de votre matelas au soleil !

 

Vous vous sentez peut-être légèrement germaphobe après avoir lu tout cela, mais rappelez qu’il vous suffit simplement d’organiser une routine hebdomadaire et vous n’aurez aucun problème.

Vous êtes probablement déjà au courant de certains de ces risques d’hygiène, mais combien d’entre vous nettoient régulièrement ces points stratégiques ? Laissez-nous vos commentaires et partagez vos astuces !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *